Extrait n°1 : Hollow Wind

"La Vampire était exténuée. Son exil l'avait menée bien au-delà de ses terres d'adoption, aux abords d'une cité inconnue, suite à des mois de marche et de fuite de l'astre solaire. Les souvenirs de ce qu'elle avait vécu à Pandémonia la hantaient inlassablement, elle ne parvenait aucunement à s'en défaire. Avoir retrouvé son âme, perdue au moment de la résurrection de l'un de ses fils, lui infligeait tellement de mal qu'elle aurait presque préféré rester cette créature sanguinaire qu'elle était devenue alors. Celle qui, dépourvue de tout sentiment, se plaisait à vider avec délectation le sang des nombreuses victimes qu'elle produisit.

     A présent, dès que ses yeux se fermaient, elle revivait ces instants détestables qu'elle avait pourtant su apprécier quand elle y était. La torture, l'hémoglobine, la supériorité, elle n'en voulait désormais plus. Si elle le pouvait, elle se transpercerait le cœur elle-même, juste pour faire cesser ce supplice de chaque instant. Pourquoi subissait-elle des tourments si nombreux ? Qu'avait-elle fait de mal pour devoir supporter ces visions, tellement réelles qu'elle entendait toujours résonner les hurlements de peur et de douleur de ses victimes ?

     Elle était éreintée, il lui fallait cesser sa course folle sans objectif vers l'inconnu. Pandémonia était très loin derrière elle, elle avait parcouru un nombre incalculable de kilomètres, tant et si bien qu'un village inconnu se présenta à ses yeux, un panneau à son entrée. Il y était inscrit le nom d'un lieu qu'elle ne connaissait aucunement. Hollow Wind. Elle décida d'y effectuer une pause avant de se rendre ailleurs. Mais où ? Elle l'ignorait. En effet, depuis le début de sa fuite, elle ne savait que faire, elle n'allait que là où ses pieds la dirigeaient.

     Hollow Wind lui sembla un endroit parfait pour se reposer un temps. Elle venait de finir la traversée d'une forêt beaucoup plus sombre et dense que celle qui entourait Pandémonia et qu'elle connaissait pour l'avoir parcourue maintes fois. Cette forêt-ci était différente, il s'en dégageait un parfum de mort particulier. Il suffisait effectivement de s'éloigner du petit sentier qui la traversait pour apercevoir des cadavres pendus aux arbres çà et là. Sans doute les victimes de chasses barbares dans le goût de Vampires trop attirés par l'hémoglobine.

     Les corps de la plupart des cadavres était effectivement secs, certains n'avaient d'ailleurs plus qu'une peau grisâtre sur les os, tandis que d'autres étaient en pleine décomposition, au point que l'on pouvait en apercevoir le squelette à vif. Le tout dégageait une odeur effroyable qui était parvenue jusqu'aux narines de Bloodwitch. Elle avait par conséquent émis une grimace avant de fermer les yeux, et d'être encore assaillie par une de ces visions qui s'emparaient régulièrement d'elle depuis que son âme lui était revenue."

 

Vous pouvez vous en procurer un exemplaire dédicacé en cliquant ICI.