Nuit sur Pandémonia

Sortie le 10/12/2013

Extrait numéro 3 : La disparition des jumeaux

"La cérémonie d’adieu pour Woodstock put enfin avoir lieu au Temple, comme pour n’importe quel Pandémonien qui périssait, que ce soit au combat ou dans d’autres circonstances. Anteezia, le nouvelle Juge, y était présente malgré ses obligations. Elle était navrée de ce qui était arrivé à ce Vampire dont elle se sentait finalement assez proche, et trouvait normal de se déplacer pour lui rendre hommage.
     Hadès et Mercredi, quant à eux, prirent la décision de quitter Pandémonia dès la fin de la cérémonie. Vitchka, elle, était la plus meurtrie par la disparition de Woodstock. Du moins, c’est ce que chacun pensait. Aone, lui, crut qu’il était en train de faire un mauvais cauchemar, tout au long des discours qui furent prononcés en la mémoire de son défunt jumeau. Quand il ressortit du Temple, il prit une décision sur laquelle personne ne parviendrait à le faire revenir. Et c’est sans rien dire à personne qu’il se rendit jusqu’au plus haut bâtiment de Pandémonia. Le palais de l’Inquisition. Le toit.
     Ce n’est qu’une fois son corps tombé en contrebas que les Pandémoniens comprirent. Il s’était donné la mort, la vraie. Il n’avait pas réussi à digérer le suicide de son frère qui lui-même ne supportait plus le poids de son existence sans la mère de sa fille, c’est de cela qu’il parlait dans sa lettre. Aone venait de se supprimer lui-même pour rejoindre son jumeau, son double, celui sans qui il ne se voyait pas continuer à évoluer dans ce monde.
     Au moment où Woodstock avait mis fin à son existence, Nightwitch avait ressenti comme un coup de poignard reçu en plein cœur. Elle s’était demandé ce qui se passait jusqu’à ce qu’elle reçoive le courrier de son fils, et alors seulement, elle avait fait le rapprochement.
     Quand Aone s’éteignit, le même coup de poignard traversa instantanément les entrailles de Nightwitch. Elle ne se posa aucune question cette fois-ci, et quitta les bureaux du palais gouvernemental en toute hâte afin de chercher son autre fils. Elle en était persuadée, il lui était arrivé quelque chose. Quand elle découvrit le corps d’Aone, elle tomba à genoux d’impuissance devant lui.
     Un peu plus tard, c’est au Temple qu’elle se retrouva, agenouillée face à l’autel, sur lequel on avait déposé le cadavre de son fils. On ne pouvait pas tellement parler de dépouille finalement, le corps étant resté étonnamment intact malgré la chute qu’Aone s’était infligée, il ne présentait absolument aucune blessure. En perdant son jumeau, il s’était perdu lui-même, sa mère le comprit et multiplia les prières à la Divyne durant sa veillée.
     Elle était si envoûtée par ce qu’elle faisait, qu’elle ne vit pas le temps passer. Des minutes. Des heures. Des jours. Sans que rien ne se passe. Plus elle y réfléchissait, moins elle comprenait pourquoi Aone s’était donné la mort. Non, définitivement, il ne méritait pas ce qu’il s’était infligé.
     Quand soudain, à force de prières, elle reçut un signe. Au départ, elle crut qu’il s’agissait d’Ivy elle-même. Mais quand la lueur qui s’était mise à éclairer le corps de son fils se changea en une lumière aveuglante, Nightwitch douta. Et lorsqu’elle fut projetée à l’autre bout du Temple par une force invisible, elle se demanda face à quel type d’ennemi elle pouvait bien être, et elle commença à avoir peur.
     La peur. Un sentiment que les Vampires classiques ne connaissaient pas. Ils étaient même tellement intrépides qu’ils pouvaient se retrouver transformés en poussière en un rien de temps. Nightwitch, elle, connaissait bien la peur.
     Tout s’arrêta aussi vite que ce fut venu, et le silence redevint maître des lieux. Tout ? Presque. Une ombre fit son apparition au moment où Nightwitch se releva. La forme étant dans le contrejour, elle ne reconnut pas de suite l’identité de la personne qui se tenait debout devant elle, néanmoins c’était quelque chose d’humain."
 
Vous pouvez vous en procurer un exemplaire dédicacé en cliquant ICI.

Extrait numéro 2 : La fin des Lycans

"Nightwitch était désormais seule face à Ryder. Elle n'attendit pas plus longtemps pour tenter de le transformer en bloc de glace. Mais cela ne fonctionna pas, le Lycan semblait résister à la sorcellerie, et lorsqu'il se rendit compte qu’elle le manipulait depuis le début, il entra dans une rage folle. Il infligea un énorme coup de griffe au bras gauche de la Vampire, mais celle-ci pensait tellement fort à Valek qu'elle ne sentit pas la douleur. 
     Elle tendit ses deux bras en avant, malgré sa blessure, et créa un énorme trou dans le sol, cavité dans laquelle Ryder tomba. Il parvint à en remonter avec l'aide de ses griffes sur les parois, et lança un regard rouge de colère à Nightwitch.
     – Tu m'as eu une fois, tu ne m'auras pas deux fois, Vampire ! dit-il sur un ton enragé. 
     Il se jeta sur elle, toutes griffes dehors. Elle se protégea en s’entourant d'un mur de glace sur laquelle il s'écrasa lamentablement. 
     Quand il se releva, Nightwitch se mit à se concentrer encore davantage. Elle savait qu'elle pouvait gagner la maîtrise des éléments de l'air et de la foudre. Elle avait beaucoup étudié ces deux sujets, il était à présent temps qu'elle se serve de ces enseignements. Elle se concentra tellement fort qu'elle ne se rendit pas compte de suite que Ryder commençait à s'élever dans les airs. 
     Au moment où elle s'en aperçut, elle esquissa un sourire en coin. Elle sentit qu’elle était en train de gagner ce combat. Des nuages noirs commencèrent alors à s'agglutiner au-dessus du Lycan. Le vent se leva et se fit de plus en plus violent. Puis, un éclair monstrueux déchira le ciel et vint percuter Ryder en pleine face. Celui-ci s'écroula au sol. Il était totalement cramoisi. 
     Nightwitch s'approcha prudemment de lui, elle était méfiante car elle savait qu'il pourrait peut-être encore se relever. Mais il ne bougea plus. Alors elle sortit la dague en argent de Valek du fourreau de sa ceinture, et elle entreprit d'arracher les crocs du chef de ses ennemis jurés avec satisfaction. Elle rangea ensuite les dents une par une dans sa poche. 
     Elle ne leur réservait pas le même sort qu’à toutes les autres qu’elle avait collectionnées jusque-là. Celles-ci, elle allait en faire un feu de joie, pour fêter la fin de l’existence des Lycans en sphère Vampire. 
     Une fois son travail chirurgical terminé, elle disparut rapidement en entendant des grognements surgir derrière elle. Elle rentra donc rapidement chez elle, éreintée, blessée assez gravement au bras, mais satisfaite. Valek était vengé. Elle pouvait tourner la page. 
     La nuit suivante, alors qu’elle était au Phœnix à savourer un verre qu’elle pensait avoir bien mérité, l'un de ses collègues Ministres vint lui apprendre que la meute de Lycans avait quitté le territoire. Elle ne s'était pas attendue à un départ aussi rapide. Elle avait en effet réfléchi toute la journée à une possible invasion de la cité. 
     Elle avait par ailleurs prévu de se rendre au palais gouvernemental afin de s’entretenir avec Angelus pour mobiliser l’Armée Vampirique. Ce ne fut finalement pas nécessaire. En rentrant chez elle, elle prit les dents de Ryder du récipient dans lequel elle les avait rangé, se rendit dans le jardin derrière son manoir, les déposa au pied de l’arbre central, et les incendia d’une flammèche de feu. 
     Elle regarda la fumée s’élever dans les airs. Elle était en train de faire ses adieux à Valek. Chrysalid regardait la scène, dissimulé derrière une des fenêtres du manoir. Nightwitch était devenue très secrète pour lui, il savait qu’il n’obtiendrait aucune réponse s’il allait lui demander ce qu’elle était en train de faire. Aussi ne chercha-t-il en aucune façon à savoir ce qui se tramait dans le jardin. Il avait compris le mode de fonctionnement de sa protectrice. Si elle voulait qu’il ait connaissance d’une information, il lui était inutile de demander, ce serait elle qui viendrait la lui donner directement."
 
Vous pouvez vous en procurer un exemplaire dédicacé en cliquant ICI.

Extrait numéro 1 : L'arrivée à Pandémonia, fief des Vampires

"Au moment où elle arriva enfin aux portes de la cité, la Vampire vit qu'elles étaient gardées par deux Vampires lourdement équipés d'armes blanches, et dotés d’une armure apparemment bien solide. En la voyant arriver, ils brandirent leurs piques vers elle.
     – On ne passe pas ! lui dirent-ils en chœur sur un ton qui ne réclamait aucune réponse.
     Mais Nightwitch ne pouvait plus faire demi-tour, surtout pas après toutes les épreuves qu’elle avait traversées pour arriver jusque-là. 
     Elle leur expliqua qu'elle était une Vampire elle-même, que les deux enfants qui l’accompagnaient étaient les siens, et qu'elle arrivait de loin afin de rechercher protection pour eux ainsi que pour elle. Quand elle prononça le nom des Aphrosia, ils changèrent instantanément d'expression et la laissèrent entrer sans difficulté au sein de la cité, sans poser de questions supplémentaires. Valek lui avait conseillé de cacher ses origines, et c’est pourtant ce détail qui venait de lui permettre de passer les portes de Pandémonia.
     Nightwitch passa donc l’entrée de la cité, triomphante. Elle se retrouva face à une grande avenue, c’était le quartier marchand. Elle passa devant une boutique dont le panneau au-dessus de la porte indiquait « Magies et Ténèbres ». Le nom du propriétaire était écrit en-dessous, en plus petit. 
     « DeatH. Je me demande bien comment il peut être. Je ferai certainement sa connaissance à un moment ou à un autre. »
     Cette échoppe l’intéressait fortement, elle comptait bien s’y rendre quand elle serait ouverte, ce qui n’était apparemment pas le cas pour l’instant. A côté de ce commerce, elle trouva une herboristerie, tenue par une certaine Lux selon le panneau surplombant l’entrée. Un peu plus loin elle découvrit le Select, à priori la taverne du coin. Peut-être même la seule finalement, au vu de l’ambiance qui s’en échappait. 
     En effet, les personnes qui s’y trouvaient faisaient énormément de bruit, comme si toute une ville s’y était donnée rendez-vous. Ce fameux quartier marchand reliait l’entrée de Pandémonia, à une grande place d’où partaient cinq artères. Au milieu de cette place trônait un Temple dédié à Ivy, devant lequel Nightwitch s’arrêta quelques instants. Elle jeta un coup d’œil aux rues qui en émergeaient.
     Elle en avait assez vu pour l’instant, elle désirait continuer sa visite plus tard. Elle revint sur ses pas afin de retrouver le Select. Elle y entra, fourbue, et s'accouda timidement au bar. Le tavernier lui proposa un verre de sang frais qu'elle accepta volontiers, mais non sans surprise. 
     « Est-il possible qu'une taverne serve des verres de sang ? » 
     Puis elle se souvint. Elle était à Pandémonia, la seule et unique cité vampirique de la sphère, selon ce que Valek lui avait raconté. Elle ne trouverait ici que des Vampires et d'autres créatures dont la plupart des mortels ne soupçonnaient pas l'existence, des créatures telles que des Succubes et autres Lycans. 
     Il faut dire que la cité était dissimulée dans un endroit très reculé derrière la forêt des Abymes, que peu de monde osait traverser. Peu de mortels en connaissaient l’existence.
     Elle demanda au tavernier s’il disposait d’autre chose que de sang de mortel, dont il était sur le point de remplir le verre qu’il avait posé devant elle. Il lui donna toute une liste d’origines diverses et variées de sang dont il disposait. Sang d’Elfe, sang d’Ogre, sang de Farfadet, sang de Démon, il y en avait pour tous les goûts. Elle demanda du sang de rat. Le tavernier fut surpris, il était très rare qu’on lui fasse une pareille demande. 
     Il descendit dans les sous-sols du Select après avoir demandé à sa cliente de patienter un peu, puis remonta quelques secondes plus tard avec un verre de sang de rat. 
     – Mes excuses, dit-il, mais il est tellement rare que l’on me demande du sang de rat, je le garde dans les réserves pour qu’il ne s’abime pas.
     Nightwitch prit le verre en remerciant le tavernier, et lui donna quelques écus, avant de l’inviter à garder la monnaie qu’il allait lui tendre."
 
Vous pouvez vous en procurer un exemplaire dédicacé en cliquant ICI.
×